Le riz en couleur dans la cuisine Indonésienne

Le riz, aliment de base en Indonésie, accompagne une grande majorité de plats cuisinés (viandes, légumes, fruits de mer…) – cf. photo ci-dessous d’un Nasi Campur (littéralement riz mélangé). Il contre balance pertinemment les plats chauds, souvent épicés et parfois pimentés. Pour les indonésiens, plus le riz est blanc, plus il a été épluché et meilleur est son goût.

Avec les nombreuses façons de préparer le riz, on ne s’ennuie pas… Voici une liste d’exemples (pas du tout exhaustive) de préparations à base de riz en Indonésie:

-Nasi putih : riz blanc

-Ketan putih / hijau / hitam: riz gluant blanc / vert (coloration naturelle aux feuilles de pandan – cf photo ci-dessous) / noir (proche du bordeaux) essentiellement utilisé pour les desserts.

-Bubur : porridge de riz servi avec un coulis de sauce soja et des garnitures telles que lamelles de poulet (ou pour varier foie de volaille), émincé de jeunes poireaux et cakwe (sorte de chips). C’est un plat apprécié au petit-déjeuner par les indonésiens. Un délice au brunch le dimanche…

-Nasi goreng : riz sauté, plat national à base de riz à la sauce soja, accompagné de viande, légumes et œuf (cf articles: L’incontournable nasi goreng et la Recette)

-Nasi kuning : riz safrané, ou littéralement riz jaune ; plat servi lors de festivités, décoré avec soin et servi avec de nombreux accompagnements – cf photo ci-dessous.

-Nasi uduk : riz aromatisé au lait de noix de coco accompagné d’omelette et de poulet.

-Lontong : sorte de quenelle de riz servi en rondelles a température ambiante pour accompagner salades de légumes, brochettes de viande ou autres ; le riz est cuit une première fois « normalement » à la vapeur puis emballé de façon compacte dans des feuilles de bananier et recuit a la vapeur.

-Ketupat : même principe que le Lontong, c’est du riz compacté mais cette fois dans des feuilles de cocotier, en une forme très coquette – cf photo ci-dessous – et surtout très pratique pour conserver le riz assez longtemps sans réfrigérateur (explication : la forme du ketupat fait sortir l’humidité en aérant le riz tout en empêchant les insectes d’avoir accès au riz.

Cette entrée a été publiée dans Indonésie culinaire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le riz en couleur dans la cuisine Indonésienne

  1. tonkin voyag dit :

    Cela a l’air bien appêtissant, j’en ai l’eau à la bouche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>