4 lieux choisis pour une virée en Indonésie

Les vacances approchent, voici une sélection de 4 sites fascinants pour en virée en Indonésie

Vous prévoyez de passer un séjour en Asie du Sud-Est, dans le plus grand arichipel du monde? Les sites magnifiques ne manquent pas: des plages paradisiaques, des temples spectaculaires, des décors volcaniques, des vestiges architecturaux et archéologiques, etc.

La liste est tres longue. En attendant les conseils pour d’autres iles et destinations, voici déjà une sélection de 4 sites incontournables de l’Indonésie où vous pouvez passer un séjour de luxe:

 L’île de Gili Meno

Si vous êtes à la recherche d’un paradis sur terre, l’île de Gili Meno est véritablement magnifique. Figurant parmi les trois célèbres îles de Gili, appréciées des touristes, Gili Meno est la plus petite, néanmoins elle est de loin la plus paisible. Encore intact, l’ilot jouit d’une grande diversité de flores et faunes. Ce qui implique beaucoup de choses à découvrir. Les plages y sont époustouflantes, la mer est calme et claire, et le coucher de soleil est tout simplement magnifique, un bel agrément pour les romantiques. En cas de petits creux, un certain nombre de cafés et restaurants sont disponibles sur place.

 

Borobudur

Fondé entre le VIIIe et le IXe siècle, Borobudur est le plus majestueux des monuments bouddhistes de toute la planète. Un des sites emblématiques de l’Indonésie, il mérite largement le détour. Situé au cœur de l’île de Java, Borodur se démarque surtout par son architecture hors du commun, telle une pyramide, mais avec 3 niveaux distincts (4 galeries, 3 terrasses circulaires et 72 stûpas). Sa grandeur est restée intacte malgré les diverses attaques terroristes et les catastrophes naturelles, dont les tremblements de terre et les éruptions volcaniques. Si vous en avez l’occasion, la meilleure et peut-etre la plus originale façon d’admirer Borobudur est certainement depuis le ciel, à bord d’un hélicoptère.

 

La plage Ora

Située sur la côte nord de l’île de Seram, la plage Ora est un endroit édénique inéluctable en Indonésie. Encore méconnue par les touristes, elle offre une atmosphère calme, ce qui comblera sûrement les amateurs de tranquillité et de farniente. Un site exotique et idyllique, la plage Ora est telle une image. D’ailleurs, les panoramas y sont à couper le souffle et vous font projeter comme dans un rêve et oublier le stress de la vie urbaine… Diverses activités peuvent s’y faire, pour ne citer que la pêche et les sports nautiques (surf, plongée, baignade, etc.). Conseil pratique : comme le site est loin de tout (banques et guichets automatiques), vous devez y emporter assez de liquide.

 

Sungei Sebung

C’est sur l’île de Bintan que se trouve Sungei Sebung, la fameuse rivière aux eaux limpides. Cette dernière, d’une longueur de 6,8 km, traverse une vaste zone forestière préservée, la plus renommée de tout le pays : les forêts vierges de mangroves qui sont vraiment un must pour une expérience surréaliste. Les plus belles œuvres de la nature y sont à découvrir, avec une flore incroyablement belle, robuste, et fonctionnelle, ainsi que d’innombrables espèces animales, notamment des singes, des serpents, des lucioles, des loutres, des martins-pêcheurs, etc.

En vous souhaitant de bonnes vacances au soleil, profitez pour nous car d’jawa reste ouvert tout l’été!

Cet article a été rédigé en collaboration avec Indonésie Marcovasco.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

1er article 100% en indonésien sur d’jawa!

Paru dans le magazine « Salut » des étudiants indonésiens en France, cet article raconte l’histoire du restaurant et sa mission. Bonne lecture, selamat baca!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Livraison à domicile… enfin!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Concert @ d’jawa le 14 mars, pour fêter nos 6 mois !

Le 6 septembre dernier, d’jawa ouvrait ses portes à Paris. Pour la première fois, beaucoup d’entre vous ont pu goûter aux saveurs de la gastronomie indonésienne. 6 mois déjà que vous voyagez pendant vos pauses-déjeuner, que nous vous servons chaque jour avec toujours plus de bonheur. Et oui, le temps passe vite ! Mais ce n’est que le début…

Alors d’jawa a pris l’initiative de fêter ça dignement : nous avons le plaisir de vous convier au concert semiversaire (contraction de semestre + anniversaire… !) de d’jawa le jeudi 7 mars à 20h au restaurant, où nous accueillerons Benjamin Falletto, déjà connu pour ses nombreuses prestations cabaret ou comédie musicale, en compagnie de son guitariste Brice Bertet ! La soirée rêvée pour partager une bière Bintang ou un cocktail exotique, tout en se laissant emporter par la voix vibrante d’énergie de Benjamin.

Zoom sur Benjamin Falletto : un diplôme d’art et de chant lyrique au Conservatoire National de Région de Marseille, un stage aux côtés des meilleurs à la Comedia Dell’Arte, une formation musicale Pop/Jazz Absolute… Benjamin Falletto est l’artiste talentueux que vous mourrez d’envie de découvrir (si vous n’êtes pas déjà tombé sous le charme) ! Benjamin fait désormais partie de la Compagnie Les Carboni, et se lance dans la création de spectacles avec « Sarvil, l’Oublié de la Canebière », jouée et rejouée depuis 2008. Chez d’jawa, il ne viendra jouer que pour vous ! Alors rendez-vous jeudi 14 mars à 20h au 148, rue Montmartre.

RSVP à contact@djawa.fr si vous êtes intéressés – nombre de places limitées ! :)

Publié dans d'Jawa news | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

d’jawa dans le Parisien, suppl. du lundi 04.02.13.

Publié dans d'Jawa news | Marqué avec | Laisser un commentaire

Happy Nouilles Year!

nouvel an exotique

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Cette année, d’jawa a été très très sage…

Chères clientes, chers clients,

Les fêtes de fin d’année approchent, la féérie de Noël, les retrouvailles en famille,… Et les repas de fêtes ! Afin de profiter elle aussi de tout cela, la d’jawa team prend des vacances bien méritées, après 106 jours  - soit près de 1500 heures – de travail, et surtout d’émotions (oui oui, 14h/jour) !

Cette année, vous avez le pouvoir de récompenser tous ces efforts : pour Noël, aidez d’jawa à obtenir 900 likes sur sa page facebook (http://www.facebook.com/pages/Djawa/136950013025632). Et si votre petit singe adoré découvre au pied du sapin, dans sa chaussette, les 900 likes tant attendus, il vous le rendra bien en 2013 : du 03 au 13 janvier, la maxi box au prix de la normale si on réussit le challenge des 900 likes ! On compte sur vous. :-)

Le restaurant ferme donc ses portes vendredi 21 à 16h, et réouvre pour la nouvelle année, jeudi 03 janvier 2013 à 12h. Et merci à tous pour ces premiers mois, on a adoré les passer avec vous. On espère que vous avez apprécié aussi et que votre découverte de l’Indonésie ne fait que commencer !

Joyeuses fêtes et bonne année, on se retrouve jeudi 03 janvier 2013 chez d’jawa, au 148, rue Montmartre !

La d’jawa team

Publié dans d'Jawa news | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’Indonésie, pas si « oubliée » que ça !

Il y a des métiers que l’on aimerait tous faire. Comme partir au bout du monde s’imprégner de culture, d’art et d’histoire…

C’est le cas de 3 artistes girondins qui, depuis 2 ans, voyagent dans quatre pays et s’immergent dans leurs cultures. Sur place, ils suivent une formation artistique dans une compagnie locale, découvrent les légendes des autochtones, recueillent des éléments de décors sur scène. Le but ? Rapporter dans ses bagages un spectacle exotique à présenter au public français.

Aujourd’hui, en Aquitaine, le spectacle est indonésien. « Oubliée » est une jeune femme discrète qui se lie d’amitié avec un petit poisson doré, mais sa sœur s’oppose à cette amitié hors du commun, et c’est ainsi que bascule le destin d’Oubliée…

C’est grâce à « Oubliée » qu’on redécouvre l’Indonésie dans ses contes, ses marionnettes et ses musiques vibrantes. Le Wayang Golek (théâtre de marionnettes) s’éveille en France pour un voyage exotique intense et plein de symboles. Vous reconnaîtrez par exemple les « gentils » à leurs traits fins, leur voix douce et leur tête inclinée en signe d’humilité, et les « méchants » : gros, poilus, grossiers et arrogants, ils poussent des cris et des grognements.

Là, on pense tous à un collègue de bureau ou à un ami qui se rapproche dangereusement de cette description… : l’occasion de tester son sens de l’humour en l’emmenant découvrir le Wayang Golek ! ;)

Et pour accompagner ce brin de culture théâtrale de marionnettes, venez découvrir les saveurs, le sourire et la musique indonésienne dans notre restaurant d’jawa, au 148, rue Montmartre !

Publié dans Autres, Non classé | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

C’est pour qui les dadar gulung ?

Nos petites crêpes vertes fourrées à la noix de coco et au sucre de palme vous ont manqué ? Vous les adorez, mais vous ne savez pas trop pourquoi ? Il est temps de faire un petit topo sur ces ingrédients si mystérieux qui les composent…

 

Vous avez dit noix de coco et sucre de palme ? Noix de coco, on voit ce que c’est, mais sucre de palme…

Le sucre de palme, c’est ce que d’jawa vient de recevoir par bateau. Tout droit venu d’Indonésie, il est l’ingrédient phare de nos crêpes. Sa saveur unique ne ressemble en rien au sucre blanc, ou au sucre de canne. Et c’est pour ça que vous les aimez.

 D’où vient-il ?

Le sucre de palme provient principalement d’Indonésie, et de ses terres volcaniques. La terre y est fertile et les palmiers aren poussent facilement. C’est le jus de ces palmiers que l’on va extraire, puis transformer en sucre aren, ou sucre de palme.

 Sucre de palme et écologie

Contrairement au palmier à huile (produisant de l’huile de palme), le palmier aren ne pompe pas l’eau et les sels minéraux de la terre. Son aliment préféré : les rayons du soleil ! Vous l’aurez compris :« Mangez des dadar gunlung, mangez du soleil ! » En plus, voici que l’activité volcanique s’en mêle ! Cette dernière alimente une centrale géothermique (centrale qui utilise la chaleur de la Terre pour transformer l’eau en vapeur, et produire de l’électricité). Vous vous demandez sûrement où est le point commun entre l’électricité et le sucre de palme… C’est la vapeur ! Celle-là même qui est produite par la centrale géothermique sert à transformer le jus d’aren en sucre de manière traditionnelle.

 Résumons : le sucre de palme provient d’un palmier ne se nourrissant que des rayons du soleil (le chanceux), il est produit de manière largement écologique grâce à l’activité volcanique indonésienne et en plus, il crée des emplois ! A quand la plantation de palmiers aren pour baisser le taux de chômage près des volcans d’Auvergne ? ;)

En attendant, ces dadars gulungs nous font travailler, et elles vous régalent, ce qui n’est déjà pas si mal. Venez les retrouvez chez d’jawa au 148, rue Montmartre, à Paris !

Publié dans d'Jawa news, Indonésie culinaire | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Happy 2 months, little d’jawa !

En direct de d’jawa, au 148 rue Montmartre, par notre reporter Victoire.

Olivier et Stéphanie, heureux, dégustent leur gâteau de 2ème « moisiversaire ».

Victoire : Alors, « 2 mois déjà » ou « seulement 2 mois » ?

Olivier : Si on ne m’avait pas dit que ça faisait deux mois, je n’aurai même pas réalisé… La vie avec d’jawa passe tellement vite ! Et en même temps, c’est comme si on faisait ce métier ici depuis toujours.

Victoire : Un peu des deux, donc. Comment vous imaginiez la vie chez d’jawa, avant que le restaurant n’ouvre ?

Stéphanie : On a été très agréablement surpris par l’enthousiasme de nos clients et leur bonne humeur qui est au rendez-vous, jour après jour. Qu’il pleuve, vente ou neige, nos clients reviennent tant que nous en nommons la plupart « nos habitués ». Et ça, c’est du plaisir intense !

Olivier : Steph, t’oublies l’équipe !

Stéphanie : Ah, l’équipe ! Une ambiance de travail géniale, productive et détendue. Une équipe jeune et dynamique. C’est vraiment l’idée de « s’amuser en travaillant ». Ça fait un peu description d’offre d’emploi… : « Vous souhaitez travailler dans une ambiance détendue et avoir de nombreuses opportunités de promotions ? Rejoignez-nous !» Rires.

Victoire : Qu’est-ce que vous préférez chez d’jawa ?

Olivier, répondant du tac au tac : NOS CLIENTS !

Victoire : Ça sort du cœur ! Et le quartier, vous aimez ?

Olivier : On adore. Les commerçants du coin nous ont super bien accueillis. Entre Marie et son sourire, Hervé et ses belles fleurs, Isidore qui nous invite au café-théâtre du Café Oscar… C’est un vrai bonheur de travailler près d’eux.

Stéphanie : Olivier, tu as besoin de combien de litres de lait de coco ?

 …

Oui, il ne faut pas oublier qu’on travaille aussi beaucoup, chez d’jawa.

Stéphanie : Désolée, je fais encore 4 choses en même temps ! C’est pour que d’jawa se développe encore et encore, et qu’on puisse accueillir nos clients pendant longtemps, longtemps…

Victoire : Jusqu’à ce que la mort vous sépare ?

Stéphanie : C’est à peu près ça ! Rires.

Participez au bonheur de l’équipe de d’jawa : retrouvez-nous demain et les jours d’après au 148, rue Montmartre, métros Bourse, Grands Boulevards et Sentier !

Publié dans d'Jawa news | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire